Amour de soi – Semaine 2

Bonjour à tous, cette semaine, le thème d’écriture porte sur l’amour de soi. Êtes vous prêt à vous aimer ? Après une vision psychologique de l’amour de soi, je vous présente mon bilan rédigé ainsi qu’une vidéo spontanée et quelques photos de mon bullet journal. Ce bilan est à retrouver aussi sur le forum 😉

L'amour de soi, c'est quoi pour vous ?

L’amour de soi, c’est quoi pour vous ?

S’il y a un sujet qui est abordé de bien des façons, c’est bien l’amour de soi. Mais qu’en est-il vraiment? Quel sens lui donnez-vous? Comment le vivez-vous?

Vous êtes-vous déjà arrêté à penser comment vous voudriez être aimé? Quel est votre façon de vous aimer?

L’amour ne fait pas mal. C’est le manque d’amour qui fait souffrir. Le manque d’amour de soi d’abord. Bien vécu, l’amour pour soi-même crée un état de bien-être, de respect, de sérénité profonde, d’estime de soi, de confiance et de joie de vivre. Il apporte une stabilité intérieure qui permet de rester fort devant l’adversité et de profiter du quotidien avec plus d’harmonie.

Une bonne valorisation personnelle vous ouvre la voie pour vous créer une vie épanouissante sur le plan relationnel, amoureux, professionnel et autres, d’où émerge un doux sentiment de réalisation basé sur la force intérieure mise en avant plan.

Apprendre à vous aimer, c’est vous accueillir autant dans vos limites qu’au travers de vos forces. C’est une nouvelle façon de vivre et de vous percevoir. Pensez à un petit enfant : vous le voyez, vous l’accueillez comme il est. Il s’agit de faire la même chose avec vous-même et avec votre petit enfant intérieur qui a eu mal. Le rassurer, lui donner tendresse, compassion et écoute et lui permettre de pleurer au besoin pour vider les surcharges et nommer les émotions qui ont si longtemps roulé en sourdine. Plus vous vous aimerez tel que vous êtes et non juste pour ce que vous faites, plus les autres vous renverront ce miroir et plus le bien-être pourra croître.

Vous donner le droit d’être bien entouré et de ne pas tolérer ce qui vous tire vers le bas, est fondamental. Si votre environnement est malsain, il y a là un grand signal de revoir votre amour pour vous et votre estime personnelle. Lisez, documentez-vous sur ces sujets, allez à des rencontres, mais passez à l’action dès aujourd’hui. Un petit pas à la fois est encore mieux que l’espoir vain d’un lendemain qui pourrait être meilleur si rien ne se fait. Il en va de votre vie, de votre bonheur et de votre santé.

Mon bilan

Comme chaque semaine, je laisse toujours un peu de temps pour que le sujet fasse son chemin. Dans mon Bullet Journal, je colle beaucoup de photos mais même si mon enveloppe est “jolie”, j’ai souvent remarqué que c’est en dedans que je n’ai aucun amour pour moi-même.

Vidéo IGTV

Comme je l’exprime dans la vidéo, le fait d’avoir été complimentée sur mon physique m’a fait prendre beaucoup de poids : une bien étrange punition. Qu’en pensez-vous ?

Mon amour de soi est variable

J’ai pris conscience de ce coté réactionnel. Quand je réalise mes objectifs, alors je suis fière de moi et je m’aime beaucoup 😉 D’un autre coté, si ma fatigue ne me permet pas de me lever de bonne heure alors la journée commence très mal. Je me déteste.

Les chevaux et Moi

Ma fierté !!! Tout d’abord parce que je me sens vraiment bien avec eux, j’apprends chaque jour et comme eux, j’aime vivre l’instant présent, leur parler, travailler en leur compagnie et jouer aussi. Malheureusement, ma semaine 2 fut celle de la découverte de cette colère en moi : j’étais détestable.

En résumé

Cette semaine j'ai réussi à écrire chaque jour. Comment je me sens maintenant ? Comme je l'ai exprimé, les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Je suis prête à continuer avec le thème suivant : l'amour de l'autre.

Cette semaine j’ai réussi à écrire chaque jour. Comment je me sens maintenant ? Comme je l’ai exprimé, les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Je suis prête à continuer avec le thème suivant : l’amour de l’autre.

Author: Annawenn

“L'écriture est une forme de thérapie ; je me demande parfois comment tous ceux qui n'écrivent pas, ne composent ni ne peignent, parviennent à échapper à la folie, à la mélancolie et à la peur panique qui sont inhérentes à la condition humaine.”

One thought on “Amour de soi – Semaine 2

Comments are closed.